Clip New York City

Informations générales

Clip New York City

20/09/2007

  • Durée : 3:54
  • Première : jeudi 20 septembre 2007
  • Réalisateur : P.R. Brown
  • Lieu de tournage : New York

Résumé et analyse du clip

Après My World, clip "vitrine", destiné à présenter le groupe, et entrecoupé d'extraits de Resident Evil: Extension (promo oblige), New York City apparaît comme le premier vrai clip d'Emigrate.

Le début du clip montre un Richard déterminé, arpentant des ruelles sombres de New York. Il arbore un nouveau look, différent des périodes Mutter et Reise, Reise de Rammstein : cheveux plaqués, long manteau noir, et collier ; Richard souhaite donner à Emigrate une identité propre et ça se voit. Il arrive devant une porte noire, qui s'ouvre immédiatement, signe qu'il est attendu. Il est accueilli (un bien grand mot) par une personne naine, fumant le cigare. Alors que Richard commence à chanter les paroles de la chanson, on découvre un fauteuil rouge, de la forme du logo d'Emigrate. Il s'assoit dedans (ça ne doit pas être très confortable) et une sorte d'écran virtuel transparent entoure le fauteuil. L'effet, visuellement réussi, nous fait découvrir des panoramas de la ville de New York. Lorsque le refrain arrive, Richard se met à chanter hargneusement, en utilisant des mimiques qui font penser à du mépris ou de la moquerie. Au début du couplet suivant, une femme partiellement dénudée apparaît sur l'écran virtuel. Toujours sur l'écran, un jeu de séduction s'engage entre Richard et la demoiselle, jusqu'à la fin du clip, à la limite de la pornographie, alors que le vrai Richard chante toujours dans le fauteuil. Enfin, Richard quitte le fauteuil et la pièce. La femme apperçue sur l'écran auparavent l'observe discrètement, cette fois-ci habillée.

La métaphore entre New York et la demoiselle est évidente : Richard lui fait l'amour, symbole de l'osmose entre Richard et New York. Richard veut ainsi nous montrer à quel point cette ville dans laquelle il habite depuis 2001 est importante pour lui. Difficile également de comprendre ce que signifie l'apparition de la femme à la fin du clip. Chacun y trouvera une interprétation différente.

Contrairement à My World, au travail artistique poussé mais sans scénario, New York City est plus sobre mais plus intéressant, car il nous fait passer le message que Richard souhaite faire passer avec Emigrate.

Vidéo

Haut de page