Audio

Interviews de Richard Z. Kruspe

OUI FM - Guerilla Radio - 06/02/2005

Richard nous explique son projet Emigrate. Il nous présente l'équipe qui l'accompagne, et parle de sa relation avec Rammstein, qui l'a amené vers Emigrate.


OUI FM - Guerilla Radio - 30/09/2007

Spéciale Emigrate sur Oui FM avec une interview de Richard et la diffusion de titres du premier album. Une interview parfaite pour introduire le groupe.


BBC 6 Music - Friday Rock Show - 27/07/2007

Richard est l'invité de Bruce Dickinson. Il explique comment il a trouvé le nom "Emigrate" et les deux raisons qui l'ont poussé à démarrer son projet.

C'est moi Richard d'Emigrate et de Rammstein, et vous êtes en train d'écouter le "Bruce Dickinson Friday Rock Show". Et… ne croyez pas aux rumeurs !

J'écrivais plein de noms sur des listes pour tenter de trouver le meilleur nom pour le groupe. Je l'ai en fait trouvé dans la rue. J'allais acheter du café dans des endroits que je connais, et j'ai vu une grande affiche qui disait : "Emigrate, The true story" ("Emigration, la vraie histoire"). Et je me disais : "C'est exactement le nom que je cherchais", parce que ça symbolise exactement ce que j'ai fait. J'ai quitté ma maison, j'ai dit au revoir à beaucoup de bonnes choses dans ma vie, et j'ai commencé quelque chose de nouveau. Mais encore une fois, à cette époque c'était nécessaire pour beaucoup de raisons. L'une d'elle, c'est qu'en tant que vrai artiste, vous avez toujours besoin de challenge. Les choses deviennent confortables, et je pense que vous perdez de vue votre parcours, vos objectifs sensoriels d'une certaine manière. Les choses deviennent trop normales. Je suis quelqu'un qui tire sa créativité de sa souffrance, des choses qui lui arrivent, tout simplement. La seconde raison est que je pensais qu'il commençait à y avoir un déséquilibre au sein de Rammstein (entre la période Mutter et Reise, Reise, ndlr). Etre dans Rammstein, c'est participer à une démocratie. Je devais m'éloigner du groupe, physiquement et mentalement, et New York semblait le meilleur endroit pour le faire. J'étais dans une position où je jouais toujours le même rôle, encore et encore. Je pense que j'en avais marre de moi-même et de jouer mon rôle dans Rammstein. Je voulais en arrivant à New York carrément créer une nouvelle identité : apprendre un nouveau langage, me faire de nouveaux amis, apprendre une nouvelle culture, recommencer de zéro. C'était un challenge de créer une nouvelle identité.

Il y a toujours des "gardiens" dans votre vie, des choses qui vous conduisent quelque part dans votre vie, qui vous poursuivent, ou autre. Il y avait quelque chose dans ma famille, une punition qui consistait à rester deux semaines à la maison, sans pouvoir sortir sauf pour aller à l'école. Et donc je devais rester dans ma chambre beaucoup de temps. La seule chose que j'avais, était une cassette d'AC/DC. Et je pense que Bon Scott (chanteur d'AC/DC de 73 à 80, ndlr) était un des gars qui jouait un rôle dans mon évasion. Il me permettait de quitter ma chambre mentalement, et il m'a inspiré toute ma vie. Je pense qu'il était le chanteur le plus important du monde. Je l'adore, j'adore AC/DC, je pense que c'est le groupe le plus glorieux qui ait jamais existé. Et pour moi la clé majeure de ce groupe est Malcolm Young, sa manière de jouer de la guitare est phénoménale. Super groupe !

J'adore écouter des chansons de Rammstein comme Los, sur Reise, Reise. C'est une chanson acoustique, et le reste de la chanson comporte vraiment la touche AC/DC.
[…]
Ce que j'écris pour Emigrate est différent de ce que j'écris pour Rammstein. Avec Rammstein, c'est plus dans le genre des bandes originales, la musique pourrait se suffire à elle-même, même sans les paroles. Lorsque la musique est finie nous mettons les paroles par-dessus. Avec Emigrate, c'est plus old school, en utilisant les guitares et ce que j'ai, mais en implémentant la voix en même temps. C'est assez différent.
[…]
Beaucoup de personnes me demandent si je vais jouer en live avec Emigrate. Je dois juste attendre d'avoir du temps pour moi. Je vais le faire, mais pas pour le moment. C'est juste que je n'ai vraiment pas le temps. En ce moment, je travaille environ de 10h à 22h, tous les jours, je n'ai pas de Week End. C'est cool, mais je n'ai vraiment pas le temps d'aller en tournée.

Passages à la radio

OUI FM - Guerilla Radio - 2006

L'animateur de OUI FM annonce brièvement l'arrivée du premier album d'Emigrate, et de la possiblité pour les fans de télécharger la chanson "Wake up".

Haut de page