Actu Emigrate - Le track-by-track de Silent So Long

04oct. 2014

Le track-by-track de Silent So Long

Le Metal Hammer Allemagne du mois d'octobre contient une description courte de toutes les chansons de Silent So Long. La voici (merci à RammWiki.net) :

Eat You Alive (feat. Frank Dellé)
Riffs bordés, chant déformé, indus merveilleux - un bon début.

Get Down (feat. Peaches)
Beats lourds et guitares réduites, comparable à de l'EBM, expérimental, mais tentant - surtout la voix de Peaches.

Rock City (feat. Lemmy Kilmister)
Lemmy secoue la cabine ! Rythmes rapides, presque punk. Premier point culminant de l'album, parfaitement placé.

Hypothetical (feat. Marilyn Manson)
Manson n'a pas besoin de longtemps pour servir un fuck you lyrique sur du rock accrocheur, reminescent de "Kashmir" de Led Zeppelin.

Rainbow
Enfin, enfin, enfin : Kruspe tout seul au micro. C'est ce que nous attendions depuis 2007. Mélodie merveilleuse, chanson bien construite. Un grand moment!

Born On My Own
Lent, flottant, balançant, avec un excellent message: "Abattre le mur qui nous retient tous."

Giving Up
Légèrement électronique, une chanson classique d'Emigrate.

My Pleasure
Du hard rock, qui frappe avec de bons riffs.

Happy Times (feat. Margaux Bossieux)
Lent, puissant. Un duo avec Margaux Bossieux, qui figurait déjà sur l'album précedent. Un point culminant.

Faust
Simple, efficace. Des cris de guerre sur du rock industriel, avec une dose de chant Tool-esque.

Silent So Long (feat. Jonathan Davis)
Jonathan Davis embellit les grooves puissants avec une voix haut-placée et offre un final d'album approprié.

Les 10 dernières actualités les plus récentes

Haut de page